Data Management @ Banque Internationale

Des informations prêtes à l’emploi permettant de prendre des décisions en vue d’une croissance rentable


Ce géant du monde bancaire automatise la résolution d’entités et le management dans toutes ses activités internationales afin de réduire les coûts, de rationnaliser les opérations et d’accélérer la croissance.

Cliquez ici pour télécharger le dossier du client

Introduction
La banque propose des services d’investissement et bancaires privés, commerciaux et transactionnels. Elle est un acteur majeur sur le marché britannique et exerce une présence influente en Europe, Asie et Amérique.

Situation
Comme toutes les institutions financières d’aujourd’hui, la banque est confrontée à une augmentation sans précédent des exigences en matière de conformité et d’audit. Pour un organisme de son gabarit, il était capital pour elle de fournir des données clients précis et cohérents des nombreuses business units à travers le monde entier.

La gouvernance des données était la clé pour assurer le respect de la conformité. Le vrai défi consistait cependant à trouver comment générer une efficacité organisationnelle et une croissance rentable par le biais d’informations précises et prêtes à l’emploi pour prendre des décisions.

La solution? Créer une «golden record» et une mise à jour en permanence des dossiers d’entreprise à travers l’ensemble de l’organisation. Une tâche pour le moins complexe au vu des infrastructures intrinsèquement cloisonnées, des processus d’introduction de données systématiquement opposés et de la multitude de différents fournisseurs CRM et de données.

La création de cette «golden record» était indispensable pour continuer à soutenir les besoins très spécifiques de ses unités opérationnelles locales. Pour cela, un système uniforme était nécessaire mais une solution conventionnelle n’était pas suffisante.

Solution
La tâche était tout simplement trop importante et ardue pour adopter une approche conventionnelle. Il n’était par exemple pas envisageable d’introduire des dossiers dans une base de données de référence par une centaine de collaborateurs qui deviendrait obsolète dès sa publication.

C’est pourquoi la banque s’est adressée à D&B et au service Business DNA. Business DNA, une solution hébergée de D&B, automatise la résolution d’entités et la récupération des données, mais propose aussi des outils de gestion de cas pour le maintien et la mise à jour de cette précieuse «golden record».

Ce système représente un atout pour les systèmes existants de la banque. Il permet de supprimer à la fois le besoin d’une intégration complexe et toutes les exigences relatives à l’adaptation de l’infrastructure de back-office existante. Résultat: une simplification du déploiement du service, des tâches financièrement plus efficaces mais aussi la suppression de tous les risques indésirables pour les opérations bancaires quotidiennes.

«Ce système nous permet d’être plus productifs. Je peux y mettre 10 systèmes et les isoler. Il permet aussi aux membres de mon équipe de devenir de vrais experts et de veiller à ce que leur management et le mien puissent voir où nous en sommes et comprendre combien de temps il nous reste avant de terminer. C’est incroyable.»
Head of Customer Data

Le projet a été abordé selon une approche scientifique plutôt que logicielle. Les analystes de big data de D&B et les spécialistes en gouvernance de données (ICX4) ont décomposé les sources de données internes et externes existantes, supprimant ainsi les problèmes via un processus de résolution d’entités approfondi.

Ils ont ensuite reconstruit les taxonomies de la bonne façon. La «golden record» a été intégrée à l’univers prédéfini de la solution Business DNA de D&B et comparée à ses millions de sources de données. L’outil de gestion de cas de D&B a ensuite permis à la banque de conserver cette «golden record» actualisée en tant que partie intégrante de ses opérations quotidiennes.

Résultat
Le bénéfice ne s’est pas fait attendre. La banque a été en mesure d’interroger immédiatement ses bases de données afin de rapporter précisément sur les acteurs avec lesquels elle collabore. Sans devoir y passer des centaines d’heures ni dépenser des milliers d’euros.

Pendant la phase de validation, la banque a en effet pu enregistrer des économies à six chiffres grâce au simple redéploiement de son personnel dans d’autres activités essentielles.

Et là où les efforts visant à débloquer quelques maigres bases de données cloisonnées avaient duré des mois, l’outil Business DNA de D&B est parvenu au même résultat en quelques semaines à peine, avec des centaines de bases de données intégrées dans le champ initial du projet.

Résultat: d’immenses ressources et des économies considérables. Des échéances de projets qui se comptaient en années s’élèvent aujourd’hui à quelques mois seulement. À l’instar de toutes les autres institutions financières, la banque doit réduire les coûts de ses activités. L’outil Business DNA de D&B soutient cet objectif à long terme et permettra à la banque de réaliser des économies de plusieurs millions grâce à la rationalisation des sources de données et des améliorations de processus des activités.

La banque n’a en outre quasiment plus besoin de mettre en œuvre des projets technologiques onéreux pour consolider ses données. D&B a rassemblé toutes les données dans un système englobant les systèmes existants de la banque.

L’atout le plus considérable est sans aucun doute une «golden record» extrêmement précise de tous les dossiers des clients, qui permet de réduire l’exposition aux risques de la banque. Elle a désormais en main les outils lui permettant d’agir en pleine connaissance de cause, de rapporter en toute confiance et d’enregistrer une croissance rentable.

Segments associés

Produits associés

In order to function properly, we use cookies on dnb-belgium.be. View our privacy policy. sluiten >